Il y avait déjà les Kipus, les Kibrailles... une toute nouvelle espèce est désormais répertoriée : les Kissoncons

Même si la définition semble évidente, quelques précisions me paraissent toutefois nécessaires afin de bien cerner la personnalité de ce spécimen.

Tout d'abord, les kissoncons sont extrêmement nombreux en ce bas monde. De ce fait, vous en avez forcément déjà croisé dans votre vie et j'ai le regret de vous dire que vous en croiserez encore longtemps, hélas...

Les Kissoncons ne parlent pas la langue universelle, du coup ils ne comprennent pas ce que vous leur dites et réciproquement. Ce qui ne facilite pas la communication verbale, qui est la base de toute relation entre les êtres humains.

Contrairement aux Kipus et aux Kibrailles, les Kissoncons n'ont aucune chance d'évoluer ou de se bonifier avec le temps, leur cause est perdue d'avance. Kissoncon tu es, kissoncon tu restes ! On peut d'ailleurs souvent constater une dégradation de leur état avec l'âge.

Les Kissoncons sont quasiment partout mais tout particulièrement concentrés sur les lieux de travail, de vacances, dans le voisinage, dans les commerces, sur la route, dans les établissements scolaires, à la télévision, dans les organismes du services publics et dans les hautes sphères de l'état. La liste n'est pas exhaustive, nous sommes envahis !

Au contact des Kissoncons, il est très difficile de garder son calme et les effets néfastes se font rapidement sentir. Les symptômes les plus fréquents se caractérisent par de l'irritabilité, de l'axaspération voire de l'agressivité.

Les Kissoncons sont de très mauvaise foi et estiment avoir toujours raison, cela va de soit. Leur ressource en connerie est inépuisable mais épuisante pour quiconque a à faire à eux.

Il n'existe hélas aucun vaccin ni aucun traitement efficace. Vouloir les éradiquer est une pure utopie et le meilleur moyen de s'en protéger reste de ne pas les approcher, mais c'est très difficile. La confrontation est tôt ou tard inévitable. Je vous conseille donc le yoga, le feng shui, la technique du sourire qui consiste à adopter un rictus idiot en toute circonstance, ça ne les rendra pas plus intelligents mais ça vous aidera à les supporter !

C'est ainsi que l'autre soir, je me suis frottée à un kilécon... ou plutôt devrais-je dire "une" kelleconne...

Une de celle que vous osez venir emmerder à 18h30 alors qu'elle termine son job à 19h. C'est déconné.

Une qui refuse de déballer un rouleau neuf alors qu'il reste à peine un mètre de tissu taché et abîmé sur le rouleau entamé.

Une qui souffle et qui vous témoigne un mépris manifeste.

Une qui de toute évidence se retient de vous dire d'aller vous faire voir.

Une qui malgré sa tête dans les étoiles à l'envers n'aura pas gâché mon envie de réaliser ce qui suit pour "ma petite franco japonaise" adorée...

IMG_2116

Excellente soirée ;-)

600106