A l'heure qu'il est, je ne sais s'il faut en rire ou en pleurer.. Du coup, j'ai décidé de vous raconter ! Installez-vous confortablement avec un thé, y'en a pour un moment ;-)))

Alors voilà, comme chacun sait, j'ai récemment déménagé... Qui dit déménagement, implique obligatoirement de faire suivre son courrier. Et en toute logique, qui fait suivre son courrier, pense très naïvement que son courrier VA SUIVRE ! Première erreur...

C'est ainsi que par un beau week-end du mois de juin, Darling chéri se promenant au volant de sa woiture, se fait prendre en photo à l'insus de son plein gré, par un sournois déguisé en bleu caché derrière un bosquet. Jusque là rien de bien original en soi. S'en suit un probable envoi de contravention qui est censé nous parvenir dans les 10 jours, grâce au courrier qui est censé suivre bla bla bla, bla bla bla, MAIS QUE nous ne recevons hélas pas... MERDE... c'est là que les ennuis commencent.

L'été passe... Nous effectuons les démarches pour mettre nos cartes grises à la bonne adresse, délais requis : un mois d'attente pour obtenir un rdv en mairie pour faire la demande de changement d'adresse et obtenir un certificat provisoire, rien que ça ! Prions pour que les sournois ne nous controlent pas pendant ce délai. Voilà que fin septembre le facteur nous apporte un courrier recommandé fort peu agréable, qui cette fois-ci a su SUIVRE et TROUVER le chemin de notre nouveau logis ! Contenu réjouissant : une superbe amende majorée à 375 € pour non paiement de l'amende initiale de 135 €.

Après vérification, l'infraction de notre fait ne fait aucun doute bien que peu d'information figure sur le dit avis majoré. J'entreprends de téléphoner (là, faut commencer à s'accrocher !) afin de connaître les démarches à effectuer pour que cette amende soit, moyennant justificatifs à l'appui bien entendu, ramenée au tarif initial de 135 € et tant qu'à y être, soyons fous, parvenir à ne payer que 90 € puisque c'est le montant que je me serais précipitée à régler si toutefois j'avais reçu le premier document ! Vous me suivez toujours ?? Alors, je continue.

Premier appel et première réponse : "Chère Madame, no problémo ! vous renvoyez l'original de l'amende forfaitaire avec un courrier en RAR à l'Officier du Ministère public en expliquant votre cas ainsi que la copie de votre nouvelle carte grise auquel vous joignez un chèque de 135 €  et l'affaire sera réglée !" Ouais, super simple ! Trop simple... Je laisse passer quelques minutes et l'expérience faisant, je rappelle aussitôt, les chances de tomber sur la même personne et d'obtenir la même réponse étant quasi nulles.

Deuxième appel, deuxième réponse : "Madame, contestez vous l'amende ? Non, donc, vous adressez à la trésorerie dans l'enveloppe prévue à cet effet. un chèque de 135 € et seulement 135 €, compris ? Vous attendez que ce montant soit prélevé de votre compte bancaire, et vous envoyez alors le justificatif avec un courrier en RAR à l'officier du Ministère public en expliquant votre cas avec copie de votre nouvelle carte grise et en demandant l'annulation de la majoration et l'affaire sera réglée !" Mouais... Deux personnes, deux réponses différentes, je l'aurais parié.. Donc, que faire  ? Ben, je retente un appel parce que voyez vous, passer mon temps au téléphone avec le centre du contrôle automatisé de Rennes, J'ADORE et je n'ai que ça à faire !!!!!

Troisième appel et cette fois-ci, réponse identique à la 2e ! Hallelujah !! Je précise quand même que dans les trois cas, il m'a été précisé que l'envoi de contravention n'est JAMAIS suivi !! Ah bon ?!? j'ai pourtant reçu celle qui est majorée et adressée à mon ancien domicile ! et que JE NE DOIS SURTOUT PAS compléter le formulaire de réclamation ni payer la consignation car JE NE CONTESTE PAS devoir la contravention mais seulement sa majoration. Du coup, je pousse même l'audace à demander dans une prose tout à fait cordiale de rigueur, le remboursement des 45 € (différence de 90 € à 135 €) parce qu'après tout, je ne vois pas pourquoi mon porte feuille subirait le préjudice d'un courrier non distribué. Notre seul crime étant de s'être fait chopper à 54 km/h au lieu de 50 et ça croyez moi, je crois qu'on va le payer encore longtemps, hélas !

Je fais donc tout bien comme il faut selon les prescriptions de mes chers amis fonctionnaires... Et j'attends... Jusqu'à hier, jour de la condamnation. Courrier type dans ma boite aux lettres, que Martine X prend soin de m'envoyer sans pour autant s'être donnée la peine de lire et d'étudier mon dossier ! Les propos sont affligeants et témoignent de l'incompétence des gens qui décident du sort des honnêtes gens : "J'ai le regret de vous informer du rejet de votre demande... Motifs : Non paiement de l'amende majorée et non présentation de justificatifs" !!! C'te blague ! Si toutefois ç'en est une, mais j'en doute...

A cet instant précis, je ne saurais dire quel sentiment prime dans la longue liste de ce ceux qui m'envahissent ! La colère, une envie terrible d'être subitement très mais TRES grossière... Bref, je prends une profonde inspiration, décroche pour la 4e fois mon téléphone, direction Rennes.

Quatrième appel et réponse de mon interlocutrice : "Mais Madame, enfin !!!! VOUS AURIEZ DU RENVOYER LE FORMULAIRE DE RECLAMATION PUISQUE VOUS RECLAMEZ, C'EST LOGIQUE QUAND MEME, IL SUFFIT DE LIRE  !!!" Euhhhh dis donc, comment te dire la donzelle, toi et moi, on n'a ABSOLUMENT PAS la même logique, Dieu m'en préserve et tu vas de suite me causer meilleur, d'accord ???? Sinon le peu de zen attitude qu'il me restait en décrochant le téléphone il y a deux minutes, pourrait me quitter d'un coup d'un seul et là, gare à tes oreilles !!! Face aux explications peu probantes qui résultent de notre conversation, je décide de retenter ma chance ultérieurement... Ok, je vous avais prévenu, y'a du lourd !

Cinquième appel et enfin un discours qui tient à peu près la route : "Chère Madame, je ne comprends pas ce qui a pu se passer ; VOUS AVEZ TOTALEMENT RESPECTE LA PROCEDURE, IL DOIT S'AGIR D'UNE ERREUR DE NOTRE PART !" Ahhhhh ! D'accord avec vous sur ce point, mais c'est QUI qui fait QUOI maintenant ??? "Et bien, je n'ai pas accès à votre dossier (flûte, elle avait l'air de comprendre celle-ci, dommage !) donc je ne peux vous dire ce qu'il en est, mais vous avez encore jusqu'au 20 décembre pour régler LE problème (ça, j'ai bien compris qu'il y a UN problème et que c'est à moi de le résoudre, inutile de me le rappeler !) ; Donc, vous allez appeler la trésorerie. Ne désespérez pas si toutefois vous ne parvenez pas à les joindre du premier coup, c'est normal (sans blague) et eux sauront vous dire QUOI faire". A cet instant précis, garder l'espoir, rien n'est perdu... Et ma petite voix intérieure de me rappeler à l'ordre : "c'est ça, Crois-y lle Nicole !"

Sixième appel, touche 4 cette fois... Un peu excédée, beaucoup même... 7e, 8e, 9e, 10e... je persévère, dépitée, dégoûtée... Aux alentours du 30e essai, "tous mes correspondants NE SONT PLUS tous en ligne", enfin ! c'est tellement inattendu, je ne quitte pas, SURTOUT PAS ! "Allo ouiiiii, J'ECOUTE !!!" Hmmm, ça commence bien, pour le bonjour, tu repasseras une prochaine fois, tant pis... Je débite tant bien que mal un résumé express de ma situation car je sens bien que je dérange Mr TRESOR pendant sa sieste...  "Il y a du retard dans le traitement des dossiers Madame, c'est pour ça que vous avez reçu ce courrier !"  Pardon ?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!? De mieux en mieux ! je n'ai rien à répondre à ça, mon interlocuteur a réussi à me sécher... j'ai envie de pleurer... de rire, je ne sais plus trop, ce doit être les nerfs qui me lâchent eux aussi... Ma vision se trouble et la voix de Mr Trésor m'est à peine audible lorsque soudain il me demande si la carte grise concernée par l'amende est désormais corrigée et en ma possession. "Oui oui, bien sûr, je l'ai sous les yeux, ainsi que tout le reste du dossier d'ailleurs !"  "Bien. Vous avez un fax ? Parfait. Vous me faxez votre carte grise au numéro suivant, à l'attention de TG (son nom ? faut pas trop en demander) et J'ANNULE SUR LE CHAMP VOTRE MAJORATION !"

J'ai envie d'embrasser Mr Trésor à travers le combiné mais la corruption de fonctionnaire est un délit, c'est bon j'ai ma dose. A t-il eu pitié de ma voix désemparée ou serais-je enfin tombée sur quelqu'un capable de comprendre mon problème et d'y apporter une solution, même si celle-ci me semble bien en dehors des procédures réglementaires ! Qu'importe... Je me précipite à mon bureau, compose fébrilement le numéro sur mon fax en ayant pris soin de rédiger une bafouille amicale au coin du feuillet, à ce stade, plus le temps ni l'envie d'écrire des doléances.

Désormais, je n'ai plus qu'à espérer que Mr Trésor ait tenu ses engagements. Je tenterai un ultime appel à la trésorerie d'ici quelques jours histoire d'en être sûre, ma confiance étant plus que jamais éprouvée. Quant à Martine X, elle va quand même avoir droit à une "beuglante" en règle comme je sais les faire afin de lui exprimer toute ma gratitude quant à la réponse qu'elle nous a adressée ! 

Conclusion : Si vous déménagez, évitez de vous faire prendre en photo et faite changer l'adresse de votre carte grise aussitôt !!

Epilogue : "A toi, Jean Pierre P., Grand Défenseur des droits du citoyen pendant ton journal télévisé, qui met régulièrement à jour les injustices de l'administration française qui persécute quotidiennement bon nombre d'entre nous, si tu passes par ici..."

 

20060129ras_le_bol