Et bien non. Cette fois, pas de photos de dégâts ni de gravats... Juste une petite anecdote à vous raconter et quelques cailloux à vous montrer...

Puisque la météo peu clémente à grand coup de flocons blancs, m'a obligé à renoncer deux vendredi de suite à rendre une visite nocturne au grand suédois afin de commander aménagements de placards et plans de travail, c'est donc hier, samedi, jour de grande affluence que je me suis lancée dans l'expédition, le plein de zenatittude effectué et toute un après midi devant moi réservé à cet effet.

Malgré la foule et contre toute attente, mission accomplie dans un délai raisonnable et me voilà me dirigeant vers les caisses afin de m'alléger de quelques euros.

En chemin, je fais appel à un vendeur du libre service afin qu'il vienne placer à ma portée quelques cartons situés bien trop haut pour que je puisse les attraper... N'ayant pas voulu de deux cartons abîmes et éventrés, me voilà punie et condamnée à mettre moi même les colis sur mon chariot... pas grave, le renforcement musculaire, ça me connaît ! 

La suite, une gracieuse hôtesse de caisse que l'intense fréquentation du week end rend quelque peu nerveuse... J'incère dans le boitier ce merveilleux petit bout de plastique tout neuf et tout doré qui ouvre généralement les portes du paradis... Mais là, HORREUR !! Le trou noir, le néant absolu, le truc improbable qui ne m'est jamais arrivé... j'ai oublié ces quatre malheureux petits chiffres !!! La gracieuse me jette un regard noir et me demande de ne pas paniquer et de me concentrer.. Rhoooooo, je crois en fait que c'est elle qui panique face à la file d'attente de gens inquiets qui commence à se constituer... Moi, je m'hazarde à composer 4 numéros qui semblent me rappeler vaguement quelque chose... code faux... la caissière passe du noir au rouge alors que j'essaye péniblement de me justifier en bafouillant que la carte est neuve et que le code est resté à la maison... Deuxième tentative, verdict sans appel : re code faux. La gracieuse excédée me conseille alors de contacter mon domicile sur le champ afin que quelqu'un vienne secourir ma mémoire défaillante mais surtout permette de libérer sa caisse où l'impatience des clients commence à se faire sentir... Je fouille dans ce qui devrait me servir de sac mais qui depuis quelques semaines, fait office de réceptacle à toute sorte de devis, mètre ruban et autres catalogues divers, en extrais nerveusement mon téléphone et là, misérable que je suis... plus de batterie !

Je ne saurais décrire à cet instant précis ce sentiment qui m'envahit... mélange de honte et de panique ! Un après midi qui a si bien commencé ne peut subitement virer ainsi au cauchemar !!!! Devant mon désarroi, l'homme juste derrière moi, me propose alors de me prêter son téléphone... J'ose à peine croiser son regard lorsque je lui avoue ne connaître ni le numéro de my Darling par coeur ni de qui que ce soit d'ailleurs !!!!

Face à la mine désabusée virant carrément au vert de la Gracieuse, je lui propose de mettre mon ticket en attente, part en quête d'une éventuelle improbable carte de visite professionnelle de l'homme errant dans le fond de mon sac... Comme tout ne peut pas être complètement noir, j'en déniche une, accepte l'offre généreuse de mon secouriste et compose d'une main tremblante le numéro de l'homme qui face à ce numéro inconnu ne répond évidemment pas, normal... 

Le message que je laisse sur son répondeur est à la hauteur de ma détresse : "Si tu es à la maison, cherche mon code CB, dans les papiers pas rangés, dans je ne sais pas quel tiroir et rappelle moi pronto sur ce téléphone qui n'est pas le mien pour me donner ce fichu COOOODE !!! Si tu n'es pas à la maison, sache que je suis chez le suédois, caisse n° 4, avec 2000 euros de marchandise sur le chariot que je ne peux pas payer, toi siiii !!! je t'attends, please, help me !!!"

Vous voulez connaître la suite ? Je savais que j'allais vous passionner avec mon histoire ha ha ha !!!  A peine dix minutes plus tard, mon sauveur a surgi de nulle part, au milieu d'une foule déchaînée et bruyante, a presque réussi à me faire pleurer de joie en le voyant et surtout, est parvenu à redonner le sourire à la Gracieuse et ça croyez moi, c'était loin d'être gagné. Je n'ai pas cherché à savoir quel genre de commentaire se sont échangés un mari sauveteur et un inconnu secouriste qui ne se connaissent qu'au travers d'un téléphone, je tiens à préserver le peu dignité qu'il me reste !!

Moralité : Si comme moi, vous avez de temps en temps la mémoire d'une huître morte et ne retenez ni code de CB ni contact téléphonique, rien ne vaut un bon carnet mémo manuscrit dans le fond de votre sac !

Photos

Bandeaux homemade avec galets de l'Almanarre pour personnaliser le sol de la future salle de bains

  

A TRIER12

 

Vue de ma terrasse ce matin au réveil... Et de trois !

Hyères sous la neige pour la troisième fois en à peine une semaine !! 

A TRIER13

 

IMG_5578-1