Quand on veut... on peut ! il paraît...

Terminer de baver devant les jolies vitrines home made en marmonnant, version hybride entre Calimero et Titeuf : "sais pô faire, c'est pô juste !" ... mais se mettre illico au boulot.

A l'origine, une idée comme ça, une envie de longue date jusqu'ici non assouvie bien que maîtrisant parfaitement l'usage intempestif de la mastercard... Simplement sur ce coup là, pas de coup de coeur en boutique... De plus, difficile... un peu... beaucoup... je suis ! et oui..........

Jusqu'à ce jour d'avril... Un bout de toile de lin, un compas une équerre dans l'oeil pour tailler droit, quelques revers et surtout, une machine à coudre... Ohhhh my god ! ça y est ! Le mot prohibé est prononcé ! Celle dont il ne fallait jamais dire le nom jusqu'ici, tient désormais une place de choix dans le petit meuble atelier tout spécialement aménagé depuis son arrivée. 

Assembler le tout, un peu de ficelle et quelques décorations "façon façon" et le tour est joué ! Fin prêt pour accueillir les petits, les grands, les fins, les gros, les mous, les secs, les briochés, les grignotés, les pas terminés, les pas très bons, les fait maison... bref, tous sans exception ! 

Sans assistance ni modèle, juste un bon feeling, un peu d'imagination et la sensation qu'elle et moi allons une fois de plus faire des merveilles pour mon plus grand plaisir...

Après tout... même le dresseur a dit "trop forte" !... c'est lui qui l'a dit... et le résultat, un petit moment de création tout à fait exquis...

 

A_TRIER1 

 

CUISINE